Maintenant que vous connaissez  mon parcours scolaire (que vous pouvez retrouver dans cet article) je vais pouvoir vous raconter comment aujourd’hui je me suis lancée dans l’aventure de l’entreprenariat. Au début cette idée me faisait peur je crois même que je n’arrivais pas à l’envisager.

Mon stage chez la paysagiste de Dax se passe très bien, je suis fraichement diplômée la question maintenant est : qu’est ce que  je vais faire ? Comment faire pour continuer à travailler ensemble ? Plusieurs fois cette question avait été soulevée sans trouver de réponse définitive. Encouragée par mon mentor je choisi de m’installer en freelance. J’avais l’impression que j’allais sauter dans le vide, c’est peu vrai, fini les études là je rentre dans la cour des grands, dans le monde du travail. Oser, se lancer, prendre des risques ça fait peur mais au moins j’ai essayé.

A la fin de mon CS je suis devenue demandeuse d’emploi, lors d’un rendez vous avec mon nouveau conseiller il me parle d’un mail qu’il a reçu la veille concernant un accompagnement financé par la région Nouvelle Aquitaine pour créer son entreprise. Ni une ni deux il m’inscrit à la première réunion d’information. En y repensant ce mail est bien tombé.

J’entame donc cet accompagnement qui se passe à la SCIC Pau Pyrénées (Il s’agit d’une coopérative qui aide les porteurs de projet et peut leur permettre de tester leur entreprise) c’est parti pour 5 modules en 5 semaines.  Nous sommes un groupe de 8 personnes qui ont le même objectif, pour certain ce n’est pas leur première entreprise. C’est très enrichissant de partager avec toutes ces personnes, les modules sont tournés vers la bienveillance c’est simple je prends un shoot de positivité. J’affine mon projet à force de l’écrire ça m’oblige à penser à des détails auxquels jamais je n’aurais pensé. J’apprends à créer une étude de marché, les rouages d’un bon pitch, le fonctionnement d’un compte de résultat, des astuces pour gérer son entreprise. Car en plus de son activité être entrepreneur est un travail en lui-même qui demande plusieurs casquettes.

Et surtout quel statut choisir ??? Grâce à l’accompagnement j’ai pu avoir tous les réponses à mes questions, les modules de groupes sont accompagnés de rendez vous individuel qui permet de travailler les points qui posent problèmes.

C’est un très bon accompagnement je m’estime chanceuse d’avoir pu participer aux modules, j’ai énormément appris en quelques semaines et ça m’a surtout ça m’apporté de la confiance en moi et en mon projet.

C’est comme ça que depuis le 1er janvier 2019 je suis officiellement collaboratrice de paysagiste à mon compte. Bon, en réalité j’ai fait mon inscription en ligne sur l’URSSAF  le 18 janvier  mais vous pouvez choisir la date de début d’activité

Communication 2.0

Maintenant le but est de se faire connaitre, je recontacte les entreprises que j’avais contactées lors de ma recherche d’apprentissage. Je commence à réfléchir à comment je vais m’y prendre pour créer mon site internet. Bref se lancer la dedans est un véritable casse tête. Je repère sur des sites que j’aime bien des mises en page, des identités visuelles mais je ne sais pas par ou commencer, je ne connais pas grand-chose en web design. Quelques jours plus tard en faisant un tour sur instagram j’entends parler d’une formation en ligne pour apprendre à créer son site internet.

Je creuse pour savoir de quoi il s’agit, je découvre le site d’iiwab studio géré par Lisa qui est une coach designer et merchandiser, elle s’adresse essentiellement aux entrepreneures et aux créatrices en leur aidant à créer leur image de marque pour attirer plus de client.

Sa formation Créer ton site pro répond totalement à mes problématiques, il s’agit d’un accompagnement de 6 mois composés de modules vidéo, d’un e-book qui permet de réaliser son site internet clic par clic sans se prendre la tête.  La formation coûte 600€ payable en plusieurs fois, c’est un investissement certes mais qui vaut le coup. J’ai adoré suivre cette formation, j’ai appris le fonctionnement  d’un site internet, comment créer son identité visuelle, définir mon persona (à qui je m’adresse) et comment rédiger ses différentes pages. Si j’ai envie de faire des petites modifications, ou complètement changer mon identité visuelle j’ai maintenant les connaissances pour le faire. Il  est possible de travailler sur la formation à son rythme et d’échanger avec Lisa par mail pour les problèmes, des questions ou tout simplement pour son regard de pro.

J’ai mis trois mois pour construire mon site en me fixant des heures dédié à la formation. Je recommande cette formation à toutes celles qui veulent se lancer dans la réalisation de leur site vitrine. Vous pouvez découvrir sa formation ici.

Petit point identité visuelle :

Je dois vous faire un aveu : avant même de suivre l’accompagnement à la SCIC Pau Pyrénées, j’avais déjà fait mon logo et ma carte de visite. C’est une partie que j’ai beaucoup aimé faire. Donc quand j’en suis arrivée au module identité visuelle, j’étais aux anges.

Je vous laisse découvrir mes inspirations.

Et pourquoi pas un blog…

Lors de la formation créer ton site web, j’ai du créer une page blog, au début je pensais l’enlever une fois le site terminé. Je ne savais pas de quoi j’aurais pu vous parler, puis un jour j’ai trouvé, pourquoi je ne parlerais pas de jardin, de voyage, de paysages qui  m’ont marqué. Petit à petit l’idée a germé et s’est transformée en une réelle envie de vous partager ses lieux, vous faire voyager vous aussi à travers mon récit et mes photos. Mais avant de vous emmener en vadrouille j’avais envie de me présenter,  raconter mon histoire c’est une façon d’amorcer ce blog.

Ce que je retiens de  ce début d’aventure  c’est qu’il ne faut pas avoir peur de se lancer, oser croire en ses rêves et ce donner les moyens pour y arriver.

‘Oser, c’est perdre pied momentanément. Ne pas oser, c’est se perdre soi-même’


Soren Kierhegaard

Je suis heureuse d’avoir commencé cette nouvelle aventure qui est nourrit chaque jour par de nouvelles idées et de nouveaux beaux projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Accessibilité